Quels sont les domaines d’application de la domotique ?

L’internet des objets a pris une part croissante dans nos logements, grâce à la Domotique (« Domus » signifiant d’ailleurs logement, habitation). La domotique fait référence à l’utilisation des objets connectés dans l’environnement domestique : gestion de l’énergie, confort, sécurité et surveillance, automatisation des ouvertures … Elle transforme votre foyer en un environnement pilotable et intelligent. Faisons le point sur les principales applications de la domotique.

L’automatisation des ouvertures

Manœuvrer les volets, les fenêtres et le portail d’entrée se révèle parfois fastidieux. Cela se révèle d’autant plus ardu si vous habitez une maison à étage(s) ou lorsque les conditions climatiques se dégradent (orage, neige). L’automatisation de l’ouverture des portails et des volets a été une des premières applications de la domotique.

Prenons l’exemple de la motorisation des portails battants, dont les mécanismes sont désormais très répandus. Ces mécanismes utilisent soit des vérins hydrauliques, soit des bras articulés à vis sans fin. Le propriétaire possède une télécommande avec laquelle il envoie des instructions à un boîtier de commande qui abrite le récepteur, situé généralement près ou dans le moteur du mécanisme. L’automatisation des volets roulants et des fenêtres est également une application privilégiée de la domotique. Le moteur des volets, logé dans un axe d’enroulement encastré dans la maçonnerie, est piloté à distance pour dérouler / enrouler les volets.

La domotique appliquée aux ouvertures va de la simple commande à distance à des interfaces plus complexes, qui permettent par exemple de programmer l’ouverture des volets à 7h et leur fermeture à 23h. les équipements sont disponibles pour toutes les tranches de budget.

L’optimisation de la consommation d’énergie

L’énergie requise pour éclairer, chauffer et pour les équipements électroménagers constitue à coup sûr une part importante de votre budget. Deux domaines domotiques en particulier intéressent les fabricants.

Le premier est celui des équipements pour la maîtrise de l’électricité : contacteurs jour/nuit, délesteurs, horloges programmables … Ces équipements ne sont pas, à proprement parler, des équipements de domotique. C’est leur pilotage qui relève de la domotique d’électricité. Une interface commune permet de les utiliser pour analyser la consommation à chaque nœud électrique et de trouver le moyen de l’optimiser. Les délesteurs, par exemple, calculent l’écart entre la puissance souscrite pour le logement et la puissance réellement consommée, à tout moment. Quand plusieurs appareils sont simultanément en service, et risquent de dépasser la puissance souscrite, le délesteur coupe les lignes désignées comme non prioritaires.

Le deuxième est celui du chauffage. Les robinets thermostatiques connaissent un grand succès. Leur principe : réguler le débit de l’eau qui alimente le radiateur. Plus important quand la température baisse, réduit quand la température grimpe. Les économies d’électricité de chauffage sont étonnantes. Vous avez sur le marché des robinets de toutes sortes, des plus simples au plus sophistiqués (programmables, pilotables à distance).

Sécurité des biens et des personnes

La domotique de sécurité est basée sur l’interaction de plusieurs équipements (détecteurs, caméras, alarmes …) contrôlés par une centrale. La centrale est souvent un ordinateur qui reçoit les informations des équipements pour les analyser et déclencher des réponses suivant tel ou tel scénario préprogrammé.

Ces réponses automatiques peuvent être : déclenchement d’une alarme, contact d’un service d’urgence, fermeture des volets … La réponse peut également être une notification du propriétaire, notamment lorsqu’un volet n’a pas été fermé, qu’un robinet n’a pas été correctement fermé par un enfant …

Comment fonctionne la domotique ?
Qu’est-ce que la domotique ?